Tag Archives: mortalité

Data XXL et Démographie Participative

Petite virée parisienne pour trois jours. Je serais à Science Po mercredi pour travailler un peu, et à l’INED jeudi et vendredi pour la conférence Sciences XXL – Ce que l’abondance et la diversité des données numériques font aux sciences sociales. Jeudi, je serais discutant pour la session “outils”, et vendredi après-midi, nous allons clôture la conférence avec un rapide retour sur un travail joint avec Olivier et Ewen, sur ‘Les données collaboratives généalogiques au service de la démographie historique’. Le travail est très vaste, et nous présenterons quelques résultats de réconciliation entre les tables de mortalité historique de l’INED, et celle que nous avons reconstituées sur des données démographiques…. Par exemple avec les naissances de 1850

et celles de 1899

La suite…. vendredi (ou plus tard, on n’a pas fini de jouer avec ces données).

 

Mais que s’est-il passé pendant la Première Guerre Mondiale?

La réponse courte est que des gens sont morts. Beaucoup. Cela étant dit, on ne dit pas grand chose. On peut comparer les pyramides des âges pour mieux comprendre ce qui a pu se passer. Juste avant la guerre (en 1913), la pyramide des âges ressemblait à ça (en utilisant les données de mortality.org)

> EXPO  <- read.table(
+ "http://freakonometrics.free.fr/Exposures-France.txt", header=TRUE,skip=2)
> EM=EXPO$Male
> EF=EXPO$Female
> Y= EXPO$Year
> A= EXPO$Age
> I=which(A=="110+")
> base=data.frame(Female=EF,Male=EM,Y=Y,Ages=A)
> base=base[-I,]
> France1913=base[base$Y==1913,]
> France1919=base[base$Y==1919,]
> France1913$Ages=as.numeric(
+ as.character(France1913$Ages))
> France1919$Ages=as.numeric(
+ as.character(France1919$Ages))
> France1913=France1913[,c("Male","Female",
+ "Ages")]
> library(pyramid)
> plot(c(0,100), c(0,100), type="n", 
+ frame=FALSE, axes=FALSE, xlab="", ylab="",
+ main="Pyramide des Ages, France, 1913")
> pyramidf(France1913, frame=c(10, 75, 0, 90), 
+ Clab="", Lcol="skyblue", Rcol="pink",
+ Cstep=10, Laxis=0:4*60000, AxisFM="d")

En revanche, juste après la guerre (en 1919), la pyramide des âges des âges ressemblait à celle là Continue reading Mais que s’est-il passé pendant la Première Guerre Mondiale?

Les tables de mortalité

Chose promise, chose dûe, un court billet expliquant les principales tables utilisées,

  • Les tables TD et TV 88-90

Ces tables datent un peu, et si je continue à en parler en cours, c’est parce qu’elles sont simples à utiliser (et pour continuer à me faire croire que je n’ai pas vieilli depuis mes études). Cette table est d’ailleurs tellement sérieuse qu’on la retrouve dans la loi (ici), dans un arrêté d’avril 1993. La table dite TD 88-90 (pour Décès) a été établie par l’INSEE suite aux observations réalisées entre 1988 et 1990 sur une population d’hommes. Elle était appliquée pour le calcul des primes des contrats d’assurance décès. La table dite TV 88-90 (pour Vie) a été établie par l’INSEE suite aux observations réalisées entre 1988 et 1990 sur une population de femmes. Elle était appliquée pour le calcul des primes des contrats d’assurance en cas de vie. Ces tables peuvent se récupérer à l’aide des codes suivants,

> TD=read.table("https://perso.univ-rennes1.fr/arthur.charpentier/TD8890.csv",
+ sep=";",header=TRUE)
> TV=read.table("https://perso.univ-rennes1.fr/arthur.charpentier/TV8890.csv",
+ sep=";",header=TRUE)

Ces tables ont été remplacées par les tables dites TH et TF, respectivement.

  • Les tables TH et TF 00-02

Ces tables ont été établies à partir des données INSEE de la population française entre 2000 et 2002 et ont été lissées. Ce sont des tables générationnelles, qui nécessitent un correctif d’âge pour tenir compte des écarts de mortalité entre générations. Elles sont applicables à partir du 1er janvier 2006. L’institut des actuaires a proposé une “notice d’utilisation” en ligne ici, et Cimon en avait parlé sur son blog ().

  • Les tables TPRV 95

La table TPRV 93 (pour Table Prospective de Rente Viagère) est un extrait de la table dite plancher pour la tarification des contrats de rente viagère. Elle a été publiée par l’arrêté du 28 juillet 1993 (ici sans les annexes), et correspond à une table prospective qui retrace la mortalité des générations 1887 à 1993 (les tables prospectives sont au programme de Master 2).

La TPRV 93 représente la table complète de la génération 1950. La table est en ligne ici (en csv) lisible sous R avec le code suivant,

> TD=read.table("https://perso.univ-rennes1.fr/arthur.charpentier/TPRV.csv",
+ sep=";",header=TRUE)

Mais ce n’est que la première étape. On utilise ensuite un décallage d’âge.

On a parlé de ce point en TD (mais sur les taux de mortalité), c’est aussi ce qui s’appelle l’hypothèse de Rueff, et traduit la diminution des taux de mortalité par un rajeunissement (i.e. un gain sur les âges), i.e.

Notons qu’en fait,  dépend du niveau des taux d’intérêt. L’ensemble des tables de décallage sont en ligne ici.

  • Les tables TGH et TGF 05

Il s’agit ici, là encore, d’une population de rentiers, comme pour la (ici pour les 38 pages du code). Aussi, ces tables ont été construites sur une population différente des tables TH et TF (construites sur l’ensemble de la population française). La méthodologie est décrite ici.

Article (de vulgarisation) sur les tables de mortalité

Parution d’un article sur l’histoire des tables de mortalité. Le but était d’expliquer la problématique de la construction des nouvelles tables, i.e. des tables prospectives, faites en prenant en compte la dynamique des taux de mortalité, avec les améliorations observées depuis une cinquantaine d’années (si ce n’est plus).

Les tables de mortalité sont un élément essentiel en actuariat puisque légalement, le seul rôle reconnu aux actuaires est précisément dans la certification des tables. Mais de plus, historiquement, les tables de mortalité sont intéressantes puisqu’elle ont permis aux actuaires de participer au développement de la théorie des probabilités. Sur un exemple simple, on peut ainsi voir une élégante application des calculs de lois conditionnelles.