Tag Archives: équité

Les biais, les discriminations et l’équité en assurance

Sur Variances, un court article pour présenter le rapport remis au début de l’été à l’Institut Louis Bachelier, Assurance : Discrimination, biais et équité.

Les données massives et les performances obtenues par les algorithmes d’apprentissage automatique ont chamboulé l’assurance et l’actuariat. Les questions soulevées par ces nouveaux outils dans d’autres contextes (que ce soit la justice prédictive (ou justice “actuarielle” comme l’appelle Harcourt (2008)) ou les débats sur les fake news, en passant par les véhicules autonomes et la médecine prédictive) poussent les actuaires au doute, et à la méfiance. Kranzberg (1986) affirmait que “technology is neither good nor bad; nor is it neutral”, mettant en avant que, même sans mauvaises intentions, les algorithmes d’apprentissage pouvaient être injustes. Et corriger ces possibles injustices n’est pas simple. Pour Nielsen (2020), “technology does not necessarily self-regulate, via either market or social pressures” (la main invisible des marchés ou de la pression sociale ne suffira peut être pas). C’est dans ce contexte que nous allons revenir ici sur les problématiques de biais, de discrimination et d’équité, des modèles prédictifs utilisés en assurance. Ces changements, tant sur les données que sur les modèles, que l’on observe depuis une petite dizaine d’années, avaient déjà questionné l’existence même de l’assurance (à suivre).

Equité et discrimination en assurance

Mercredi 18 mai, j’interviendrai au séminaire de la chaire PARI, à Paris, dans les locaux de la CCR, pour parler d’équité et de discrimination en assurance… Les slides sont en ligne.

En poursuivant la discussion abordée dans “L’équité de l’apprentissage machine en assurance” (co-écrit avec Laurence Barry), nous présentons un aperçu des problèmes auxquels les actuaires sont confrontés lorsqu’ils traitent de la discrimination. Depuis le début de leur histoire, les assureurs sont connus pour utiliser des données pour classifier et tarifer les risques. En tant que tels, ils ont été confrontés très tôt au problème de l’équité et de la discrimination associées aux données. Cette question devient de plus en plus importante avec l’accès à des données plus granulaires et comportementales, et évolue pour refléter les technologies et les préoccupations sociétales actuelles. En examinant les débats antérieurs sur la discrimination, nous montrons que certains préjugés algorithmiques sont une version renouvelée de préjugés plus anciens, tandis que d’autres semblent inverser l’ordre précédent. Paradoxalement, alors que la pratique de l’assurance n’a pas profondément changé et que la plupart de ces biais ne sont pas nouveaux, l’ère de l’apprentissage automatique ébranle encore profondément la conception de l’équité en matière d’assurance. (Cette présentation s’appuiera également sur un rapport qui sera bientôt publié par l’Institut Louis Bachelier).

Journée COVEA sur l’équité en assurance

Jeudi, je profitais de ma semaine parisienne pour participer à une journée organisée par COVEA sur le théme de l’IA et de confiance, et sur l’éthique et l’équité en assurance . Mes slides sont en ligne. Par rapport à la première intervention (en janvier dernier) j’ai pu parler de contrefactuel, de suivi des modèles, et d’interprétations et d’explicabilité

C’est la première fois que je me retrouve également croqué par un dessinateur (Stéphane de Mouzon) lors d’une intervention de ce genre (sans être un exposé de séminaire, c’était technique).

Sinon, quelques photos de l’évènement,

(merci David Cortes pour les photos)

L’équité de l’apprentissage machine en assurance

Avec Laurence Barry, nous avons mis en ligne notre article l’équité de l’apprentissage machine en assurance, sur HAL.

Depuis le début de leur histoire, les assureurs sont réputés utiliser des données pour classer et tarifer les risques. A ce titre, ils ont été assez tôt confrontés aux problèmes d’équité et de discrimination associées aux données. Pourtant, si cette question est récurrente, elle connait un regain d’importance avec l’accès à des données de plus en plus granulaires, massives et comportementales. Nous verrons ici comment les biais de l’apprentissage machine en assurance renouvellent ou transforment ce questionnement pour rendre compte des technologies et des préoccupations sociétales actuelles : paradoxalement, alors que la plupart de ces biais ne sont pas nouveaux, la recherche d’une équité pour les contrer, elle, se transforme.

à suivre donc…

Assurance et discrimination, quel rôle pour les actuaires ?

Le rôle essentiel d’un actuaire en charge de la tarification est la segmentation du portefeuille (ou « insurance classification » en anglais), correspondant à une activité de discrimination (mathématiquement parlant) au sens où l’actuaire va chercher les variables les plus « discriminantes », pour en expliquer une autre (en lien avec la sinistralité). Mais au sens juridique, discriminer, c’est interdit par la loi, ce qui place l’actuaire dans une position souvent délicate et complexe.

Continue reading Assurance et discrimination, quel rôle pour les actuaires ?