Tag Archives: Covéa

Insurance, Actuarial Science, Data and Models

Our research chaire ACTINFO, with our colleagues from Lyon, at the DAMI chaire,  PREVENT’HORIZON chaire & ACTUARIAT DURABLE chaire, will organize a 2 day conference in Paris, on Insurance, Actuarial Science, Data & Models, in ten days.

We invited Katrien ANTONIO (KU Leuven), Alexandre BOUMEZOUED (Milliman Paris), Alfred GALICHON (New-York University), Pierre-Yves GEOFFARD (Paris School of Economics), Meglena JELEVA (University of Paris Nanterre), Julie JOSSE (Ecole Polytechnique), Florence JUSOT (Paris Dauphine University), Michael LUDKOWSKI (University of California Santa Barbara), François PANNEQUIN (CREST and ENS Paris-Saclay), Florian PELGRIN (Edhec Business School), Dylan POSSAMAI (Columbia University) and Julien TRUFIN (ULB Brussels). More information (including the program) is online.

La nécessaire transformation des métiers analytiques

Sur variances.eu, on continue la thèmatique Big Data du mois d’octobre, avec le point de vue de Baptiste Beaume, de Covéa, sur les aspects métiers.

L’arrivée puis la pérennisation du Big Data dans le monde professionnel impacte pleinement le marché de l’emploi : 130 000 créations de postes prévues en France d’ici 2020 (cf Plan Big Data) ou encore une pénurie annoncée, d’ici 2 ans, de 190 000 Data Scientist aux Etats Unis selon cf McKinsey. Ces profils à mi-chemin entre les statistiques et l’informatique devront être armés pour maîtriser les nouveaux types de données, les derniers outils ou langages mais aussi les méthodes pour exploiter toutes ces informations.

Ainsi de plus en plus de formations s’adaptent, voire se créent, pour proposer sur le marché ces CVs encore trop rares : ENSAE, Telecom Paris Tech, ENSAI, ENSIMAG, Polytechnique, Paris Dauphine, Telecom Nancy etc… Les étudiants d’aujourd’hui peuvent décider de prendre cette voie et ainsi s’assurer un bel avenir en termes d’employabilité – attention quand même à vivre une réelle histoire d’amour avec la donnée sans quoi le temps passé derrière un écran pourra sembler très long, la tension de ces profils sur le marché n’incitera pas les entreprises à les faire bifurquer vers d’autres domaines.

Les entreprises font actuellement toutes face à d’immenses enjeux de compétitivité liés à la maîtrise des données, la pénurie de Data Scientist n’en est que plus préoccupante dans une optique de recrutement. Cette problématique-là a toutefois tendance à en cacher une autre : quid des centaines de milliers de personnes qui ont déjà un métier analytique ? Des changements sont-ils à opérer ? Alors si oui lesquels ?

[à suivre….]