De la difficulté de faire parler les chiffres…

Parution d’un court article intituléde la difficulté de faire parler des chiffres pour analyser la gravité des accidents de la route” dans le dernier numéro de Variance. Le numéro complet est en ligne sur http://ensae.org/…. Sinon, tous les articles de vulgarisation sont en ligne sur http://freakonometrics.hypotheses.org/….

Le code pour le premier graphique (sur les tuées) est

base=read.table(
"http://freakonometrics.free.fr/base-graph-accidents-graves.txt",
header=TRUE,sep=";")
base$date=as.Date(base$date)
base$dateavant=as.Date(base$dateavant)
base$dateapres=as.Date(base$dateapres)
plot(base$date,base$compte,main="Blessés graves sur route entre 2002 et 2009",
xlab="Date",
ylab="Nombre de blessés sur la route, par jour",col="white")
points(base$dateavant,base$compteavant,col="light green")
lines(base$dateavant,base$tendanceavant,col="red",lty=2)
lines(base$dateavant,base$splinesavant,lwd=3,col="red")
points(base$dateapres,base$compteapres,col="light blue")
lines(base$dateapres,base$tendanceapres,col="red",lty=2)
lines(base$dateapres,base$splinesapres,lwd=3,col="red")

alors que pour les seconds (sur les blessés)

base=read.table(
"http://freakonometrics.free.fr/base-graph-accidents-deces.txt",
header=TRUE,sep=";")
base$date=as.Date(base$date)
base$dateavant=as.Date(base$dateavant)
base$dateapres=as.Date(base$dateapres)
plot(base$date,base$compte,main="Blessés graves sur route entre 2002 et 2009",
xlab="Date",
ylab="Nombre de blessés sur la route, par jour",col="white")
points(base$dateavant,base$compteavant,col="light green")
lines(base$dateavant,base$tendanceavant,col="red",lty=2)
lines(base$dateavant,base$splinesavant,lwd=3,col="red")
points(base$dateapres,base$compteapres,col="light blue")
lines(base$dateapres,base$tendanceapres,col="red",lty=2)
lines(base$dateapres,base$splinesapres,lwd=3,col="red")

Jeux et assurance

Félicitations à Christophe Dutang, qui a obtenu il y a quelques heures le prix Scor de la meilleure thèse de doctorat en actuariat. Christophe avait soutenu sa thèse à Lyon sur “Étude des marchés d’assurance non-vie à l’aide d’équilibres de Nash et de modèles de risques avec dépendance” (les transparents sont en ligne sur sa page, et la thèse est en ligne sur http://tel.archives-ouvertes.fr/…)

La cérémonie avait lieu mercredi soir, et je ne pouvais pas y être car je fêtais mon anniversaire en famille (et accessoirement, je suis à Montréal pour finir la session). En fait, je n’ai jamais eu l’occasion de me rendre à cette cérémonie annuelle (même lorsque le prix m’avait été attribué, voilà quelques années, car j’étais alors à Valparaiso). Je pourrais aussi souligner que si je trouve que le prix est une très bonne idée, le lieu n’est pas idéal.

Histoire de jouer un peu les vieux cons, Le Cercle de l’Union Interallié est un club très select, très sexiste (« les femmes n’ont pas accès aux instances dirigeantes du Cercle » comme le précise http://fr.wikipedia.org/…), et en plus la cravate est de rigueur pour les hommes (sinon, on ne peut pas entrer). Si je sors mon costume à l’occasion (certains collègues ont eu l’occasion de se moquer), je dois avouer que mes cravates sont depuis fort longtemps dans la malle à déguisement des enfants. Et elles ne sont pas prêt d’en sortir !

En attendant, félicitations à Christophe qui méritait le prix… Et félicitations à Aymric Kamega qui a obtenu le même soir une mention spéciale !