C’était si vieux que ça 77 ans ?

Lors de l’ouverture des cadeaux de Noël, et que nous discutions de Tintin avec les enfants, il y a eu un long débat (sans fin) sur “pourquoi on ne peut plus lire Tintin après 77 ans” ? Tintin est ce reporter inventé au début du XXème siècle par Hergé, dont le nom a donné naissance au Journal de Tintin en septembre 1946 (ou plutôt à Kuifje, dans la version flamande, qui a été traduite en français en 1948), dont le sous-titre était « Le journal des jeunes de 7 à 77 ans ». Bon, autant le 7 ans peut se comprendre (même si ma fille prétendait que quand même, elle avait le droit de lire Tintin si elle voulait), mais le 77 ans a donné lieu a de grandes discussions… Surtout que d’un air docte, j’ai du affirmer “en 1948, après la guerre, 77 ans c’était très très très vieux” (genre Mathusalem quoi, ou Dumbledore, pour reprendre une référence qu’ils connaissent) “alors que maintenant...

Ah, si j’avais su… Pour rappel, en 1948, en France, l’espérance de vie à la naissance était de 74 ans, environ, et la fonction de survie (à la naissance) ressemblait à ça,

autrement dit, la probabilité qu’une personne née en 1948 atteigne 77 ans était de 2 chances sur 3. En fait, si on regarde pour les personnes en vie en 1948 (disons nées après 1900 pour faire simple), la probabilité d’atteindre 77 ans en fonction de leur année de naissance ressemblait à ça,

ou de manière duale, le quantile à 66.67% est (à la naissance)

Si on compare à aujourd’hui, un 77 ans en 1948 correspondrait à un 85 ans en 2010 (en terme d’age atteint avec la même probabilité). Et pas 99 ans comme cela est dit parfois sur les boites de jeux…. Moralité, faut jamais croire son père quand il veut faire son intéressant les soirs de Noël ! (mais les autres jours, si… non mais).

The return period of the 2003 heat wave

The paper on “on the return period of the 2003 heat wave” has been published online here, before Christmas. It should be published soon by Climatic Change, http://link.springer.com/article/...

Extremal events are difficult to model since it is difficult to characterize formally those events. The 2003 heat wave in Europe was not characterized by very high temperatures, but mainly the fact that night temperature were no cool enough for a long period of time. Hence, simulation of several models (either with heavy tailed noise or long range dependence) yield different estimations for the return period of that extremal event.

To go further on the impact on mortality (which was not the aim of the paper), there is a paper in Nature (here).