Qui se ressemble se suit (sur Twitter au moins)

Un nouveau billet pour reprendre une analyse marrante faite par @3wen  (Ewen Gallic, qui travaille à Montréal alors que je profite de la Suisse). Suite à l’analyse amusante des trolls de Twitter, j’avais lancé l’idée qu’il pourrait être amusant de regarder parmi les députés français (que j’avais un peu suivis l’autre jour), qui tweete avec qui. Ewen a eu la bonne idée de regarder sur  http://lelab.europe1.fr/ ce qui lui a permis de récupérer la liste des comptes Twitter des députés, en France. L’idée est simple: parmi les députés français, on regarde qui suit qui. Quelqu’un de très suivi sera au centre du nuage, alors que quelqu’un qui se contente de suivre sera sur le bord (intensément connecté au reste du nuage). Pour les personnes peu familières, Twitter n’est pas Facebook: on n’a pas des “amis“, il y a des gens que l’on suit parce qu’ils racontent des choses qui peuvent nous intéresser.

En utilisant gephi Ewen a ensuite pu visualiser le graphique des interconnexions entre les députés.

Sans grande surprise, les députés de gauche suivent essentiellement les députés de gauche, et inversement. Quelques gros comptes font la passerelle entre les deux groupes parlementaires. En fait, si on regarde en détail (voire sur le fichier image complet), on peut observer un peu mieux ce qui se passe.

Bon, la grande difficulté est de lire ces interactions correctement. En particulier, on ne peut pas conclure (à la vue seule du graphique) que Cécile Duflot est de gauche ! Ce que cela nous dit est que ce qu’elle raconte intéresse les gens de gauche (ou en tous cas les députés du Parti Socialiste), et pas du tout les gens de droite (les députés de l’UMP) ! On notera aussi que le centre n’existe pas. Sur Twitter en tous cas. Et si on regarde tout en bas, à droite, on retrouve le Front National, et on a la confirmation que ce que raconte le Front National n’intéresse personne !


5 thoughts on “Qui se ressemble se suit (sur Twitter au moins)”

  1. Effectivement la représentation spatiale qui me laisse songeur aussi. Une question me turlupine en particulier : comment interpréter la longueur des liens représentés, la distance entre les différents nœuds ?

    Et puis une autre aussi, les couleurs ne sont vraisemblablement pas choisi au hasard. Je ne comprends pas cependant ce que ces couleurs désignent ? En particulier ce violet me laisse perplexe.

    Merci d’avance pour vos réponses la-dessus,
    Sinon, beau boulot ! Cette représentation est admirable (presque trop ?)… 🙂

  2. bravo messieurs,
    Il manque quand même un peu d’analyse économique et structurale (SNA) pour comprendre ce qui se passe. En son temps, avec un autre membre de la famille et avec des moyens plus rudimentaires, nous avions analysé le réseau des twittos rennais pour montrer un certain nombre de choses sur le continuum offline/online, prestige social, mimétismes…etc…
    rs

Leave a Reply to raphael suire Cancel reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.