Statistiques en vacances, ou que faire avec ses clés de voiture

Petit souvenir de vacances, avant la rentrée… lorsque nous sommes arrivés à la campagne, j’ai eu le réflexe (que je croyais avoir perdu depuis que j’ai quitté Paris) de fermer à clé les portes de la voiture après avoir vidé le coffre. Et comme toujours, les réflexions n’ont pas tardé, avec un classique “eh, ici c’est pas la ville ! tu peux laisser ta voiture ouverte !“. Ne souhaitant froisser mon hôte, j’ai laissé la voiture ouverte, mais je me suis promis que je poserais la question à Laurent Mucchielli (ici, qui a également lancé son blog), en rentrant. A savoir y-a-t-il vraiment moins de délinquance à la campagne, si on corrige de l’effet population. Et sans tarder, Laurent m’a renvoyé vers les rapports disponibles à la Documentation Française (téléchargeable ici par exemple), en me mettant en garde sur l’interprétation, à savoir ce sont des statistiques de police (“qui ne sont pas des statistiques d’enquête en population générale et dépendent de plusieurs logiques d’enregistrement, à prendre avec beaucoup de précaution“). Bref, si on regarde les statistiques de 2008, il y a un “classement par tranche de population suivant le taux de criminalité globale pour 1 000 habitants“, dont j’ai fait le résumé un peu simpliste suivant, qui semble effectivement confirmer l’intuition de notre hôte….

délits1 population taux de délits
Paris 236,527 2,154,000 10,981 %
plus de 250,000 hab. 536,067 5,685,191 9,298 %
de 100,000 à 250,000 579,949 7,598,189 7,633 %
de 50,000 à 100,000 690,007 9,441,848 7,308 %
de 25,000 à 50,000 336,444 4,819,803 6,980 %
moins de 25,000 103,272 1,574,266 6,560 %

Bref, pour ceux qui ne sont pas convaincus, j’ai fait ce petit dessin avec le taux de délits (pour 100 habitants) en fonction de la population, la base de données étant téléchargeable ici.

Le même dessin ci-dessous en échelle logarithmique pour la population,

En y regardant de plus près, la conclusion est un peu moins claire qu’auparavant, car il semble que pour les “petites” villes, la délinquance puisse être relativement importante…

en particulier dans les villes qui, l’été, voient augmenter fortement leur population (la population au sens de l’insee n’étant pas un bon proxi de la population fréquentant les villes l’été). En effet, si l’on écarte les villes chaudes de la banlieue parisienne, on retrouve dans le top des villes ayant le plus fort taux de délinquance Le Touquet, Agde, Dives sur Mer, Deauville, Cavaillon, Lourdes (bref, des villes dont la population explose l’été).

En fait, étrangement, si je compare par rapport à Rennes (6,615%), où que je parte en vacances, le taux de délinquance semble plus élevé… il semblerait logique que j’inverse mes habitudes, à savoir laisser ma voiture ouverte à Rennes, et la fermer en vacances…

1 selon la terminologie du ministère de l’intérieur, “le total des crimes et délits


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.