Les données actuarielles des assureurs, un trésor pour la connaissance client ?

Dans le supplément des Échos, publication d’une entrevue datant du printemps dernier.

Quels sont les typologies de données utilisées par les assureurs ?

Les actuaires, ces spécialistes des données et des statistiques chez les assureurs, utilisent les données clients internes, à savoir celles que les assurés leur fournissent, notamment au moment de la souscription de contrat, sur leur véhicule, leur lieu d’habitation, etc. Ils peuvent aussi “piocher” ailleurs, dans la cote argus par exemple, pour estimer le montant maximal d’un sinistre ; dans l’historique des inondations ; les données de cambriolage ; les données INSEE ou encore la météo. À partir de toutes ces données, les actuaires vont créer des modèles afin de prédire des scores d’accidents, de fraudes, de résiliation…

À quoi sert l’analyse des données actuarielles?

Ces données permettent surtout de segmenter le portefeuille, de trouver les bonnes variables tarifaires, pour créer des classes tarifaires en assurance auto ou habitation par exemple. Elles peuvent aussi être utilisées pour trouver le juste prix pour couvrir de nouveaux risques. Elles permettent enfin de répondre aux nouvelles demandes des assurés. Avant, avec l’assurance auto par exemple, lorsque votre voiture tombait en panne, on vous remboursait les frais et ça suffisait. Maintenant, les clients veulent être hébergés, disposer d’une voiture de remplacement… C’est à l’actuaire d’évaluer le coût de ces nouveaux services pour les inclure dans les différentes primes proposées par l’assureur.

« Il y a d’un côté l’approche marketing, qui va chercher à individualiser pour proposer des offres personnalisées ; de l’autre celle de l’actuaire, qui va chercher à trouver des catégories pertinentes, en mutualisant. »

a suivre…


Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.