“Je comprends pas tout, mais j’aime bien”

http://freakonometrics.blog.free.fr/public/perso2/.2249021524.4_s.jpgPlusieurs fois, j’ai lu des commentaires sur le blog (ou sur le premier, à Rennes 1) commençant par quelque chose du genre “j’ai bien aimé même si j’ai pas tout compris“…
Étrangement, je pense à cette phrase régulièrement depuis quelques mois. En fait, en novembre dernier, j’avais acheté pour mon fils un livre écrit par Ivar Ekeland, Le chat au pays des nombres. S’il a bien aimé, c’est sans commune mesure avec la passion que voue ma fille pour ce livre ! Je dois lui lire au moins une fois par semaine ! Elle ne s’en lasse pas ! Et moi non plus d’ailleurs (je finirais par mieux connaitre ce livre que celui de théorie des jeux qu’il avait publié il y a un peu plus longtemps).

http://freakonometrics.blog.free.fr/public/perso2/.1296324_3197388_s.jpg http://freakonometrics.blog.free.fr/public/perso2/.1296324_3197389_s.jpg
Pourtant, le livre explique tout simplement que http://freakonometrics.blog.free.fr/public/perso2/ensembleQ.gif est dénombrable, en construisant une bijection entre http://freakonometrics.blog.free.fr/public/perso2/ensembleN.gif et http://freakonometrics.blog.free.fr/public/perso2/ensembleNN.gif, comme l’avait Cantor (et que l’infini, c’est quand même super grand).
http://freakonometrics.blog.free.fr/public/perso2/cantor_set.jpg

Et comme c’est un livre pour enfants, Ivar utilise l’approche proposée par David Hilbert (ici), à savoir l’hôtel infini. Chaque fraction (i.e. un élément de http://freakonometrics.blog.free.fr/public/perso2/ensembleQ.gif, en bleu au dessus) a une place dans une chambre de l’hôtel infini (dont le numéro de chambre est dans http://freakonometrics.blog.free.fr/public/perso2/ensembleN.gif, en rouge au dessus).
Le livre est génial, et je pousse tout le monde à le livre ! Mais je ne cesse de me demander ce que ma fille en retient, ce qu’elle comprend vraiment…  Car Ivar Ekeland est formidable: il arrive à parler de concept non triviaux à des enfants de 5 ans (pour les plus grands, je peux renvoyer ici pour une relecture du papier de John Nash sur l’interprétation d’une théorème de point fixe).
(Je pourrais aussi noter que ce livre me fait aussi m’interroger sur la notion d’impact factor des publications des chercheurs. Ivar est connu dans la communauté scientifique par bon nombre de papiers théoriques publiés dans les revues les plus prestigieuses, mais je doute qu’un chercheur ait passé autant de temps sur ses articles que ma fille sur son livre.)


4 thoughts on ““Je comprends pas tout, mais j’aime bien””

  1. Très intéressant.
    Je me permettrai, puisque vous semblez apprécier ce type d’ouvrage ainsi que vos enfants, de conseiller les bandes dessinées de Jean-Pierre Petit qui explique des problème et théories physiques et mathématiques de manière très pédagogique et relativement accessible sous forme de bandes dessinées.

    RÉPONSE: merci… mais je n’ai jamais accroché avec Jean Pierre Petit. J’ai toujours trouvé ça… je ne sais pas…. trop sérieux ? manquant d’humour (car le livre d’Ivar fait souvent sourire, le chat est très drôle… ) ?

    En plus j’ai beau avoir essayé pendant plusieurs années (sans aucun succès), je pense pouvoir affirmer que je ne suis pas un physicien. Je ne comprends pas les physiciens. Encore moins quand ils me parlent de maths…. Au moins, Ivar Ekeland parle une langue que je comprend mieux. Maintenant je ne veux pas non plus que mes enfants deviennent des nerds comme leur père, et loin de moi l’idée de leur lire des histoires de maths…. De manière générale, je ne suis pas “fan de ce type d’ouvrage“, je pense que ce livre est l’exception qui confirme la règle,

    à moins qu’il ne faille compter l’humour de matheux, comme les livres d’Etienne Lécroart par exemple – oui, je suis un grand fan du cercle vicieux – ou de manière plus général les adeptes des contraintes formelles, préconisées par l’Oubapo (car ça j’adore), qui sont d’ailleurs évoquées sur son site, ici,

    Et puisque nous sommes lancés dans les conseils de lecture, je ne peux que conseiller Matt Madden qui a repris en bande dessinée les exercices de style de Raymond Queneau….

    Entre l’Oubapo, l’Oulipo et les maths, les frontières sont minces…

    Voilà un peu plus le genre de lecture que j’affectionne. Mais cette fois, pour moi… je ne lirais pas ça aux enfants le soir, pour les endormir… en tous les cas, pas pour l’instant…

  2. Merci pour l’info Arthur !
    Je l’ai acheté pour mon fils (de 5 ans). J’espère qu’il aimera autant que ta fille !

    RÉPONSE: J’espère aussi… maintenant ma fille est aussi une fille de nerd, donc elle n’est peut être pas représentative !

  3. Alors oui, je n’ai pas tout compris. Mais j’ai bien aimé. Et je vais sans doute consulter ce livre qui me réconciliera peut-être avec les concepts mathématiques…

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.