Le bois et la mine

Petit complément sur le premier exercice, sur « l’apologue du bois et de la mine »
APOLOGUE, subst. masc.

DIDACT. Court récit imaginaire ou parfois réel dont se dégage une vérité morale. Synon. histoire, conte, parabole, fable :

1. Cependant je ne doute point que vous n’ayez lu, dans beaucoup de préfaces de fables, que l’apologue est une instruction déguisée sous l’allégorie d’une action : …
Florian, Fables, De la Fable, 1792, p. 10.
2. Les patriciens envoyèrent au peuple celui des leurs qui lui était le plus agréable, Menenius Agrippa. Il leur adressa l’apologue célèbre des membres et de l’estomac, véritable fragment cyclopéen de l’ancien langage symbolique.
Michelet, Hist. romaine, t. 1, 1831, p. 110.

ÉTYMOL. ET HIST.

I.− xve s. « petit récit d’un fait vrai ou fabuleux, par lequel on veut présenter une vérité instructive » (G. Tardif ds Delb. Rec. ds DG : Le premier apologue ou fable).
II.− 1616-20 « apologiste » (D’Aubigné, Confessions du sieur de Sancy, [dédicace] ds Œuvres, éd. Reaume-de-Caussade, t. 2, p. 236 : un des traducteurs du Tasso, qui a choisi pour son apologue le Prince de Conty); repris par DG où il est qualifié de vieilli.
I empr. au lat. apologus, « id. » Plaute, Stich., 570 ds TLL s.v., 250, 7; cf. Cicéron, Inv. 1, 25, ibid., 249, 83; empr. au gr. ἀπολόγος « récit détaillé, narration » (Platon, Resp. 614a ds Bailly) d’où « fable » (Cependant le mot gr. ne figure pas ds Cicéron, De Orat., 2, 264, éd. Courbaud : Et ad hoc genus ascribamus etiam narrationes apologorum); II dér. de apologie* sur le modèle de analogie/analogue.
Il existe quelques références sur cet apologue, introduit par Gabriel Dessus à la fin des années 40 (sur la tarification des services publiques). Je peux renvoyer vers quelques pages en annexe de la thèse de Frédéric Marty, ici (ou pour la version intégrale des annexes). Pour remettre dans le contexte de l’époque, cet « apologue du bois et de la mine » a permis de préciser les insuffisances d’une tarification au coût moyen par rapport à la tarification au coût marginal. Tout cela est également repris, avec le contexte historique, dans des documents ici, toujours de Frédérci Marty.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.