Grippe, cravate et (ré)assureurs

Entendu sur France Info, dans la revue de presse de Jean Christophe Martin, ce matin, ici, “parmi ces conseils, une bonne nouvelle pour les allergiques à la cravate : en plus des recommandations classiques, se laver les mains et se dire bonjour sans bisous, le Parisien signale que le groupe Scor, 5ème société mondiale de réassurance, demande aussi à ses salariés d’éviter de porter une cravate. Une consigne qui a eu un gros succès dans les bureaux de la Défense, au siège du groupe. Et oui, contrairement aux chemises, on ne fait pas souvent nettoyer sa cravate, qui peut se transformer en boîte à postillons et en bouillon de culture… Le nouveau mot d’ordre dans les bureaux : à bas la cravate, vive la grippe A...”. Chez AXA, on apprend que c’est la bise, qui est interdite (ici).



Cite this blog post
Arthur Charpentier (2009, September 7). Grippe, cravate et (ré)assureurs. Freakonometrics. Retrieved June 16, 2024, from https://doi.org/10.58079/oubx

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.