Exposé au Lameta à Montpellier

UPDATE : Suite aux intempéries dans le sud-est, mon voyage pour Montpellier est annulé, faute de moyen de transport

Exposé à Montpellier sur le lien entre finance et assurance. Il y a beaucoup de slides, mais la fin des slides ne sera a priori pas abordé lors de l’exposé (étant invité pour venir travailler avec Stéphane Mussard, je les ai laissé pour servir de base à discussion).

Au premier abord, la valorisation actuarielle (basée sur la notion de prime pure et sur la probabilité historique) et la valorisation financière (basée sur l’utilisation d’une probabilité risque neutre) n’ont rien en commun.
Les nouvelles règles comptables pour les compagnies d’assurance imposent désormais une notion de “market-consistent valuation”: les risques assurantiels doivent aujourd’hui être valorisé comme des produits financiers. Mais au delà de l’aspect comptable, des produits permettent effectivement de transférer les risques des compagnies d’assurance (ou de réassurance) vers les marchés financiers. Le risque de longévité ou de mortalité peut être couvert à l’aide de mortality/longevity bonds.
Nous verrons que dans le cas des risques extrêmes, les deux méthodes de valorisation semblent converger, avec comme socle commun les outils classiques d’économie de l’incertain. Nous verrons dans cet exposé le lien entre mesures de risques et économie de l’incertain. Et pour conclure, s’il reste du temps, nous évoquerons l’allocation de capital basé sur les mesures de risques.

 

 



Cite this blog post
Arthur Charpentier (2009, January 8). Exposé au Lameta à Montpellier. Freakonometrics. Retrieved March 1, 2024, from https://doi.org/10.58079/ou9k

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.