Lectures, #MyTopTenBooks

Histoire de poursuivre sur la lancée de plusieurs autres bloggers (je pense à Martin Grandjean qui m’a fait découvrir l’initiative) et plusieurs utilisateurs de Twitter, j’ai eu envie de participer à la discussion autour du hashtag #MyTopTenBooks. A la vue de plusieurs photos qui montraient des livres qui m’avaient plu, j’ai eu envie d’en découvrir plusieurs. A mon tour cette fois, avec une liste de 10 livres (qui a été difficile à établir…), de susciter des envies (j’espère….)

  • Les Classiques de Camille, par Camille le Fol. Pour prendre un peu de temps pour expliquer mon choix, il faut peut être que j’explique que j’adore faire la cuisine. Depuis la naissance de mon fils, c’est ma principale contribution à la maison: je cuisine tous les repas, ou presque. Et j’adore ça ! Et bien entendu, je suis en charge du marché (j’aurais pu citer deux livres que j’ai adoré, qui m’ont permis de découvrir plusieurs producteurs et marchands, au marché de Lices, à Rennes, et au marché Jean Talon, à Montréal – oui, on a toujours essayé d’habiter proche d’un marché). Il y a plusieurs livres de cuisine que j’adore, mais le livre de Camille est probablement celui que j’ai le plus utilisé: il est simple et bon. C’est dedans que j’ai trouvé ma recette de blanquette de veau
  • Pinocchio, de Winshluss. Je ne sais pas trop pourquoi je mets ce livre en fait. Quand ils étaient petits, les enfants adoraient Wizz et Buzz, c’est probablement une des bandes dessinées qu’ils ont le plus lu. Et Pinocchio a été une claque (pour moi en tous cas). Ce livre est incroyable ! J’ai attendu longtemps avant de le laisser entre les mains des enfants, mais ils ont fini par le trouver tous seuls, et l’adorer ! Avec Lapinot et les carottes de Patagonie, c’est une des bandes dessinées que je relis le plus souvent, en découvrant toujours des passages différents qui me surprennent (ou me dérangent, dans le cas de Pinocchio). Je pense que je l’ai mis dans cette liste car ce livre m’a réellement marqué !
  • Theory of Decision under Uncertainty de Itzhak Gilboa. Mon premier livre de boulot dans la liste. Ce livre est incroyable. C’est le livre que j’aurais rêvé écrire… il est limpide, et répond à toutes les questions que je me suis longtemps posé sur le sujet. C’est aussi le cours que j’aurais rêvé donner ! Ce livre peut parler à tout le monde, c’est probablement sa grande force !
  • Notes de Boulet. J’ai mis ici le Tome 7 car il fallait en mettre un. Oui, je l’ai déjà dit sur ce blog, j’adore Boulet et son blog. C’est créatif, et drôle.
  • The Barnhart Concise Dictionary of Etymology. J’ai une passion pour les dictionnaires. Et plus particulièrement, les dictionnaires étymologiques. Je suis fasciné, tout simplement. Et ce dictionnaire est le seul que je possède en langue anglaise. Et c’est un puit sans fin, dès que je commence à le lire…
  • Une saison de machettes (et plus généralement, la trilogie des Récits des Marais Rwandais) de Jean Hatzfeld. Cette trilogie est horrible. En cette période d’anniversaire des 20 ans du Génocide au Rwanda, c’est le livre à lire (mais on n’en sort pas indemne). J’ai acheté ces livres suite à un court séjour à Abidjan, pour un cours, alors que j’étais accueilli par un membre de l’Ambassage, qui était alors en poste au Rwanda (à l’Ambassade de France) lors des massacres… Ca reste une rencontre forte qui m’aura beaucoup marqué !
  • Fantôme de Jo Nesbø. En fait, je pourrais mettre tous les livres de Jo Nesbø, sans exception (y compris les livres pour enfants). Un des auteurs que je suis régulièrement depuis quelques années.
  • A Study in Scarlet d’Arthur Conan Doyle. Un souvenir de jeunesse. Petit, je n’aimais pas lire. Je pense que les seuls livres que j’acceptais de lire étaient les livres de Sherlock Holmes. J’ai bien entendu suivi le dessin animé d’Hayao Miyazaki (qui avait peu à voir avec les livres) et la série, qui passait le dimanche soir, sur FR3, avec Jeremy Brett. C’est ma première vraie rencontre avec la lecture. Maintenant, pour être tout à fait honnête, ce qui me plaisait également, c’est que j’ai grandi avec un prénom peu commun (à l’époque). Et le fait qu’on partage le même prénom créait une connivance entre nous. Il y avait même un Arthur Charpentier dans ce livre ! Mais maintenant que je peux lire en anglais, je recommande de lire le livre en version originale.
  • Exit Music de Ian Rankin. Oui, on reste à Edinbourgh avec un autre auteur de polar que j’adore ! Là encore, je pourrais mettre dans la liste tous les livres de John Rebus. Et là encore, je recommande la lecture dans la langue originale, qui est riche (et parfois compliquée à suivre pour un non-anglophone, mais peu importe, l’effort en vaut largement la peine)
  • Modelling Extremal Events: for Insurance and Finance de Paul Embrechts, Claudia Klüpelberg, et Thomas Mikosch. Le premier livre jaune que j’ai acheté alors que j’étais encore étudiant, en 1998. Alexander McNeil avait donné un cours passionant, inspiré du livre. Ce n’est pas le livre le plus récent sur les extrêmes (je pense au prodigieux Statistics of Extremes, de Jan et Johan). Mais c’est le livre que je relis, chaque fois que je dois donner un cours sur le sujet. Je préfère certaines preuves du livre de Sidney Resnick, et le livre de Jan et Johan sur les aspects inférentiels, mais la structure du livre est limpide, et j’adore les remarques et les petits commentaires, incroyablement éclairants.

En volant un peu la fin du billet de Martin Grandjean je vous invite à faire de même, en partageant vos sélections de livres (que j’essayerais de suivre encore via #MyTopTenBooks). Et si mes titres vous laissent à penser que je devrais en aimer d’autres, n’hésitez pas à m’en faire part, via les commentaires !


One thought on “Lectures, #MyTopTenBooks”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *