De la significativité (statistique)

On va encore dire que je fais mon numéro d’anti-journaliste primaire, mais je voulais revenir sur une histoire, relayée par certains journaux (français) qui me laisse songeur sur les liens entre les journalistes et le milieu scientifique. Je ne reviendrais pas sur l’information que j’avais relayée alors (que @Tournyol a reprise sur Twitter ce week-end, et qui a beaucoup circulé ces dernières heures sur Twitter) où plusieurs journalistes traduisaient “augmenté de 50%” par “doublé” (j’étais revenu sur ces raccourcis en juillet dernier). Je voulais revenir sur cette information, évoquée en une du Parisien il y a 15 jours, en bas à gauche

 

où on apprend

Je n’invente rien: le titre est “la cigarette électronique aide mieux que le patch à arrêter de fumer“. Bon, les plus fidèles lecteurs de mon blog me feront remarquer que je pourrais citer d’autres sources quand j’essaye de relayer une étude scientifique. Soit. Le même jour, Le Monde en parle, sur son site

Ici, on parle de “réduire le tabac” (ça doit être la consommation), mais l’idée est la même: la cigarette électronique est plus efficace que le patch. Mais cette fois, si on prend le temps de lire le détail de l’article (ce qui peut m’arriver à l’occasion, par excès de zèle), on trouve ce paragraphe surprenant,

Sur un test, mené sur plusieurs personnes, il y a une plus grande efficacité, mais statistiquement non significative ! Ben, comment dire… c’est qu’il n’y a pas d’efficacité alors. Avant de m’énerver, on peut alors voir ce que dit l’article en question ?

On retrouve clairement écrit qu’il n’y a pas d’effet statistiquement significatif, et si on regarde un peu l’analyse, on voit qu’effectivement, il y a un léger mieux avec la cigarette électronique – en témoigne la distribution du temps avant la rechute –

mais comme le répètent à plusieurs reprises les chercheurs, l’effet n’est pas statistiquement significatif. On peut aussi aller voir un peu plus loin dans la revue, car après l’article, il y a un commentaire.

Le commentaire est très éclairant, mais je retiendrais un paragraphe,

Je me souviens avoir évoqué il y a quelques mois des études qui disaient que les études qui concluaient qu’il n’y avaient pas de différence significatives entre deux produits avaient plus de mal à être publiées. Et je trouve bien que ce genre d’étude paraissent. Mais je trouve inquiétant la lecture qui en est faite ensuite par les quotidiens. J’ai beaucoup de mal à comprendre ce qui s’est passé ici. Par exemple, pour l’article du Monde, il n’y a pas d’auteur à l’article. Je trouve cela gênant. Car je me demande s’il s’agit d’un article écrit par quelqu’un qui n’a pas compris ce qu’il a lu ? ou est-ce un publi-reportage d’un fabriquant de ces cigarettes électroniques ? J’ai beaucoup de mal à comprendre comment on est passé de cet article scientifique en anglais, à ces phrases en français dans des journaux non-spécialisés.

Cela dit, si on peut commencer à faire des articles d’une page dans un quotidien sur des effets non-significatifs, je peux en suggérer des pistes d’articles ! Dans mes modèles de régressions, j’ai toujours plein de variables non significatives. Si je pouvais les garder pour raconter des histoires, on pourrait rigoler.


11 thoughts on “De la significativité (statistique)”

  1. Je remarque ces derniers temps, la cigarette électronique se fait parler d’elle. Nombreuses personnes témoignent que ce type de cigarette c’est donc l’occasion de tenir la résolution d’arrêter de fumer. Voilà une bonne nouvelle pour les fumeurs !

  2. Ce qui est surprenant, c’est que les médias “mainstream” donnent le sentiment qu’ils roulent pour certains produits et certaines entreprises. Ils ont beaucoup contribué au succès de l’Iphone à son lancement, par exemple. Et maintenant, les cigarettes électroniques…

  3. J’ai relevé exactement le même exemple, et j’en ai même fait un exercice que je corrige en cours demain 🙂

    http://hphwd.tumblr.com/post/60619232147/scientific-news-in-le-monde-and-le-parisien
    http://goo.gl/huUqLB (en bas de la page 2)

    “J’ai beaucoup de mal à comprendre ce qui s’est passé ici. Par exemple, pour l’article du Monde, il n’y a pas d’auteur à l’article. Je trouve cela gênant.”

    Les journalistes appellent ça le bâtonnage (recopier des dépêches AFP pour remplir).

      1. Tu n’es pas le seul, et entre demain et jeudi, je compte bien “fabriquer” environ soixante-dix “indigné/e/s”, en leur expliquant que les journalistes se foutent de leur gueule 😛

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *