Regard personnel sur le Big Data

Sur variances.eu, la thématique Big Data du mois d’octobre se poursuit avec aujourd’hui le regard (personnel) de Xavier Dupré,

Je pianote ce soir sur le clavier de mon ordinateur. Il est 23h et je suis au hackathon organisé par Data Science Game – une association créée par d’anciens ENSAE. Les participants se débattent avec des données actuarielles pour prédire le taux d’achats de police d’assurance. Les 500 Mo de données auraient été considérées comme “big” il y a cinq ans. Elles tiennent maintenant aisément sur un ordinateur portable et il ne faut que quelques secondes pour calculer une moyenne. Tous ont déjà participé à des compétitions Kaggle, utilisé plusieurs librairies de machines learning. Certains obtiennent des résultats une heure après le début malgré des variables de types très variés. On se doute que ce n’est pas la première compétition à laquelle ils participent. Je circule d’une équipe à l’autre, les écrans montrent du python, un peu de R, une ligne de commande ouverte dans un coin, un notebook dans un autre, des machines distantes qui tournent quelque part. Ca discute beaucoup au sein des équipes. Elles sont pour la plupart composées de personnes qui se complètent, le data manager, le programmeur, le machine learner. Au dîner, j’échange avec quelques équipes. L’un d’eux me parle d’un de ses amis qui apprend des réseaux profonds pour entraîner une machine à jouer au jeu vidéo Doom. Il utilise des techniques de deep reinforcement learning. Nous abordons les domaines dans lesquels ces technologies s’appliqueront. La médecine sort en premier. Les transports en second. Les participants, vingt équipes de quatre, ont été sélectionnées sur une première compétition. Même si je joue le rôle de mentor, peu me posent des questions techniques. Il y a peu de choses qu’ils ne sachent déjà. Tous connaissent la programmation et les statistiques. Après 24h, certains assemblages deviennent plutôt complexes, la prédiction est issue d’un patchwork de modèles. On apprécie le coup de crayon des peintres, certains participants ont un bon coup de clavier. Les équipes prennent tour à tour la place de numéro 1.

[à suivre…]


2 thoughts on “Regard personnel sur le Big Data”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *