There are known knowns. There are things we know that we know….

Après la publication de l’opuscule ce qui vient à nous, i.e. le premier volet du catalogue de la Biennale d’Art Contemporain (ici), le second opuscule ce qui devient a été mis en ligne voilà 15 jours (ici), et finalement, le troisième – ce qui survient – vient d’être mis en ligne ce week-end (). J’en parle parce que Julien Prévieux y a repris une interview que nous avions enregistré il y a quelques semaines, où nous discutions de la gestion des risques, des catastrophes improbables, et de la prédiction du futur en environnement incertain… Une expérience géniale, d’autant plus que Julien a une culture fabuleuse sur ces sujets, et surtout un œil très différents des chercheurs académiques, des étudiants, ou des praticiens de l’assurance ! Les discussions qu’on a pu avoir ont beaucoup nourri ma réflexion sur la prédiction des catastrophes, ceux qui survolent régulièrement le blog ont du s’en rendre compte !

La suite à l’ouverture de la biennale, avec en particulier le travail de Goldin & Senneby….

PS pour les amateurs, la vidéo dont est extrait le titre est en ligne ici,


One thought on “There are known knowns. There are things we know that we know….”

  1. Le sujet est manifestement toujours d’actualité, avec un jolie supplément du courrier international intitulé “ils écrivent le futur

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *