Régression logistique et arbres

Pour le cours de mercredi prochain, la base utilisée sera une base tirée du livre de Jed Frees, http://instruction.bus.wisc.edu/jfrees/…

> baseavocat=read.table("http://freakonometrics.free.fr/AutoBI.csv",header=TRUE,sep=",")
> tail(baseavocat)
     CASENUM ATTORNEY CLMSEX MARITAL CLMINSUR SEATBELT CLMAGE  LOSS
1335   34204        2      2       2        2        1     26 0.161
1336   34210        2      1       2        2        1     NA 0.576
1337   34220        1      2       1        2        1     46 3.705
1338   34223        2      2       1        2        1     39 0.099
1339   34245        1      2       2        1        1     18 3.277
1340   34253        2      2       2        2        1     30 0.688

On dispose d’une variable dichotomique indiquant si un assuré – suite à un accident de la route – a été représenté par un avocat (1 si oui, 2 si non). On connaît le sexe de l’assuré (1 pour les hommes et 2 pour les femmes), le statut marital (1 s’il est marié, 2 s’il est célibataire, 3 pour un veuf, et 4 pour un assuré divorcé). On sait aussi si l’assuré portait ou non une ceinture de sécurité lorsque l’accident s’est produit (1 si oui, 2 si non et 3 si l’information n’est pas connue). Enfin, une information pour savoir si le conducteur du véhicule était ou non assuré (1 si oui, 2 si non et 3 si l’information n’est pas connue). On va recoder un peu les données afin de les rendre plus claires à lire.

Les transparents du cours sont en ligne ici,

Sur les arbres de régression, je mettrais en ligne un billet, afin d’illustrer la méthode. En attendant des compléments théoriques peuvent se trouver en ligne http://genome.jouy.inra.fr/…, http://ensmp.fr/…, ou http://ujf-grenoble.fr/… (pour information, nous ne verrons que la méthode CART). Je peux renvoyer au livre (et au blog) de Stéphane Tuffery, ou (en anglais) au livre de Richard Berk, dont un résumé se trouve en ligne sur http://crim.upenn.edu/….

La semaine suivante, nous aborderons la régression de Poisson, les méthodes de biais minimal, et introduirons les modèles linéaires généralisés. Je renvoie au chapitre sur la tarification a priori du Denuit & Charpentier (2005), aux chapitres 12 et 13 de Frees (2010) ou encore les chapitres 5 et 6 du De Jong  & Heller (2008). Pour les plus curieux qui veulent comprendre les liens entre les modèles linéaires généralisés et la tarification par crédibilité, je renvoie à l’article de Klinker (2010)


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *